Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , ,

Le Forum Romain, Daguerréotype sur 1/2 plaque Richebourg, mis en vente par la Galerie de CHARTRES le 23 octobre 2011

Le Forum Romain, Daguerréotype sur 1/2 plaque Richebourg, mis en vente par la Galerie de CHARTRES le 23 octobre 2011

Un daguerréotype est une image photographique sur plaque de cuivre recouvert d’une couche d’argent photosensible. C’est un positif unique à l’aspect de miroir.

Son non vient de son inventeur Louis Jacques Mandé DAGUERRE (1787-1851). En effet, après avoir travaillé avec Nicéphore NIEPCE dans le deuxième quart du XIXe siècle, DAGUERRE met au point le procédé chimique qui porte son nom. Son brevet d’invention est alors acheté par l’Etat français en été 1839 par l’entremise du député François ARAGO.

Cette invention est une véritable révolution dans l’Art et les Techniques. C’est l’acte de naissance de la photographie, même s’il ne s’agit que d’images uniques, en positif et non dupliquables.

La prise de vue avec les chambres obscures exige un temps de pose assez long, et tolère donc mal le mouvement. En revanche, le procédé permet de capter avec beaucoup de précision des détails même lointains.

Après l’invention de la gravure, ce nouveau procédé ouvre des perspectives nouvelles de diffusions de l’information et des connaissances. Les pionniers du daguerréotypes exploiteront d’abord l’aspect documentaire du nouveau média, en figeant le patrimoine ou les grands évènements.

Le coût relativement modeste du matériel permet une divulgation rapide de la technique. On trouve alors des plaques de cuivre de taille différente:
– pleine plaque: 252 x 165 mm
– demi plaque: 165×126 mm
– quart de plaque: 126 x 82 mm

Ce média continue d’être utilisé en France et en Europe jusqu’à la fin des années 1860, et encore un peu plus tard aux Etats-Unis.

Publicités